vendredi 22 septembre 2017

Laisser les enfants être des enfants

Ces dernières années ou depuis peut-être plus longtemps encore, un phénomène a pris de l’ampleur : occuper les enfants. Je remarque autour de moi, de nombreux parents qui redoublent d’efforts pour trouver des activités à leurs enfants. Ce phénomène s’est même étendu aux petits enfants et ce de plus en plus tôt.
Les activités se consomment comme tout le reste désormais. Ainsi on voit de plus en plus de lieux qui offrent des espaces de jeux payants pour les enfants, jeux intérieurs, extérieurs, activités sportives ou de loisirs il y a pléthore en la matière. Sans parler des jeux ou activités à faire à la maison ; celles pour développer la motricité fine sont à la mode chez les tout petits. Il y a à prendre et à laisser bien sûre mais ce que je souhaite soulever ne concerne pas ces produits en soit, de temps en temps il n’y a aucun mal bien entendu, il s’agit plutôt de ce dont ils sont le reflet qui est à questionner.
Les enfants ont-ils vraiment besoin de tout ça pour grandir, se construire et développer leurs sens et leur motricité etc. ? Article écrit par Mahdiya de OumiMôme

 Surstimulation de l’enfant : besoin réel ou non ?

Sans doute pas. Les enfants ont toujours su développer leur motricité fine naturellement, comme le langage, la marche etc., c’est inné. Allah les a créés avec ce potentiel.
Ne serait-ce pas plutôt le besoin des parents qui va être comblé par tous ces «outils» ? Notre société nous pousse à sur-stimuler les enfants, comme si pour les remplir il fallait leur offrir un tas d’activités, comme si pour remplir les parents il fallait que les enfants sachent lire le plus tôt possible, prouver qu’ils sont doués, intelligents, capables, comme si tout cela était le reflet des parents eux même, le gage de leur «bon travail».
Isabelle Filliozat Psychologue désormais connue pour son approche en neurosciences sur le développement et sur les émotions infantiles, aborde ce point dans son livre «il n’y a pas de parents parfaits»  :
«Car notre enfant est un peu notre miroir. Nous avons tendance à le considérer comme notre prolongement, comme une partie de nous. Nous projetons sur lui notre personne actuelle et attendons de lui qu’il soit celui que nous aurions aimé devenir. Il porte notre moi idéalisé. Inconsciemment, nous le chargeons de la tâche de restaurer notre image. Alors toute déception nous atteint profondément.»

Mais si en fait tout ça n’avait aucune importance ?

Laissons les enfants être des enfants, ils n’ont pas besoin qu’on leur apprenne la motricité fine, ils vont eux même chercher à l’acquérir car c’est instinctif, c’est inscrit en eux !
Par exemple : laissez en permanence à disposition des feuilles et des crayons, vous verrez vos enfants gribouiller, puis s’entraîner à faire des ronds, des pics, des vagues, des points etc. sans même qu’on leur demande. Laissez-les de temps en temps jouer au-dessus du lavabo avec 2 boîtes, vous les verrez transvaser et re-transvaser.
Et surtout amenez les jouer dehors, pas dans un parc de jeux, non, dans la nature, où il y a de l’herbe, des cailloux, des bouts de bois … les voilà qui se créent eux même tout un univers, qui s’inventent des jeux qui développent parfaitement leurs sens, leurs capacités cognitives, leur imagination et leur sensorialité … naturellement et gratuitement !
Bien sûr cela ne veut pas dire qu’il ne faut acheter aucun jeu ni ne proposer aucune activité. Mais ce sont des choses qui peuvent tout à fait rester occasionnelles et secondaires. Tout est là à portée de main, Allah Azawajal a mis tout le potentiel en eux, rien ne sert de vouloir les brusquer, ce potentiel va éclore si nous mettons à leur disposition les bons outils, et les meilleurs outils sont ceux du quotidien : Les laisser faire la cuisine avec vous (même s’ils renversent, ce n’est pas grave, renverser puis nettoyer fait aussi partie de l’apprentissage), laissez les jouer dans la terre, se salir les mains, jeter des cailloux (dites leur simplement où ils peuvent et où ils ne peuvent pas le faire), laissez-les gribouiller, dessiner à volonté, laissez-les courir même s’ils risquent de tomber ! Laissez-les toucher, sentir, oser … laissez-les vivre et expérimenter, soyez simplement présent pour les accompagner mais pas pour faire à leur place non ! Mais plutôt pour faire avec eux.
Charlotte Mason dans sa pédagogie parle de cet apport éducatif que représentent les outils quotidiens :
«Lorsque nous disons que «l’éducation est une atmosphère», nous ne voulons pas dire que l’enfant devrait être isolé dans un environnement infantilisé, spécialement adapté et préparé, mais nous devons plutôt tenir compte de la valeur éducative de l’atmosphère de la maison, au regard des personnes et des choses, et nous devons le laisser vivre librement dans ses conditions. Cela abrutit un enfant de réduire son monde à un niveau infantile.»
Nos enfants ne nous appartiennent pas, ils ne sont pas le reflet de nous-même, ils sont des êtres à part entière dont le potentiel ne demande qu’à éclore, si on leur laisse toute la place d’être eux même, même s’ils sont très différents de nous, de nos espérances … ils sont tels qu’Allah les a créé et nous ne faisons que les accompagner sur leur voie personnelle.
Maria Montessori qui prône dans ses ouvrages le fait d’accompagner l’enfant plutôt que de l’orienter, d’avoir confiance en ses capacités innés disait d’ailleurs à ce sujet :
 « Il s’agit de défendre le droit de l’enfant d’être actif, d’explorer son environnement et de développer son patrimoine intérieur à travers toutes sortes de recherches et d’efforts créatifs. Éduquer consiste à guider l’activité, pas à la réprimer… Le rôle du maître est de nourrir, d’aider, d’observer, d’encourager, de guider, d’inciter, et non pas de se mêler, d’ordonner ou d’interdire.»
«Il faut laisser les enfants exercer leurs qualités innées, et bien entendu ne rien faire qui puisse les étouffer.»
Alors ce n’est pas en leur proposant une multitude d’activités encadrées que nous pourrons au mieux les accompagner, mais en ayant confiance en leur potentiel inné et en leur laissant le temps de l’explorer eux même, à leur manière. Certains développeront des capacités très tôt, d’autres très tard, mais rien ne presse. La pression sociétale, ou celle de l’entourage ne dois pas entraver cette confiance en l’enfant et en ses capacités.
Céline Alvarez auteur du livre : « Les lois naturelles de l’enfant » dit ce qui résume parfaitement le sujet de cet article :
«De nombreuses études portent à croire – devrions-nous en être étonnés ? – que l’environnement idéal pour le bon développement global du jeune être humain est un environnement non pas innovant ou surstimulant, mais un environnement qui s’apparente à un milieu naturel. Il s’agit donc d’un environnement où l’enfant serait connecté au monde, à la nature, à sa culture, à des êtres humains différents de son âge. Un tel environnement lui permettrait d’exercer librement et de manière optimale sa motricité en plein développement, en grimpant aux arbres, en escaladant ou en marchant sur des éléments naturels. Connecté au monde et à la nature, ses sens emmagasineraient par ailleurs une grande quantité d’informations visuelles, olfactives, auditives, ce qui favoriserait grandement le bon développement de son intelligence globale.»
Ce qui n’est pas acquis ne l’est simplement pas encore !
Alors tout simplement : laissons les enfants, être des enfants ! Qu’Allah facilite à chaque parent et permette à chaque enfant de s’épanouir pleinement amine.

mercredi 20 septembre 2017

Je fait l'école à la maison

Article écrit pour ahly magazine.

L’instruction en famille (IEF) s’avère être le choix de plus en plus de familles. C’est le cas de Naoual et Mahdiya qui nous livrent leur témoignage sur l’IEF.


Marina : « Ce qui nous a conforté dans notre choix c’est d’avoir placé notre confiance en Allah qui a mis en nous une sérénité »

lundi 18 septembre 2017

Parentalité positive et islam

Vous avez certainement entendu parler de ce « concept » en vogue depuis quelque temps déjà : la parentalité positive ou éducation bienveillante ou bien encore éducation non violente. Est-ce un simple concept ? N’est-ce qu’une nouvelle mode éducative ?
Bien plus que cela nous allons voir qu’il s’agit d’un réel mode de vie en soit, et même d’une philosophie de vie. Ses portes paroles : Isabelle Filiozat, Adele Faber et Elaine Mazlish et bien avant eux : Françoise Dolto, Maria Montessori …
Tous sont venus proposer d’autres méthodes éducatives, plus respectueuses de l’enfant, cherchant à le comprendre. Mais alors l’éducation bienveillante c’est quoi ? Car fondamentalement et à priori tout parent est bienveillant !
Oui dans l’intention tout parent non défaillant est bienveillant envers son enfant, néanmoins, dans les actes, dans la façon d’agir, de parler il arrive bien souvent de ne pas l’être. Article écrit par Mahdiya pour ahly magazine.

jeudi 11 mai 2017

Minimalisme, une mode à l'accent spirituel

Salam aleykoum, que la paix soit sur vous, je vous partage un article que j'avait initialement écrit pour ahly en 2016.

Le minimalisme une mode à l'accent spirituel




Minimalisme mais encore ?

Vous l'aurez compris il ne s'agit pas de l'art minimaliste mais de l'art de vivre. Le minimalisme pourrait se résumer, au sens le plus actuel du terme, au fait de vivre avec le minimum. Pourtant il s'agit de bien plus.

jeudi 4 mai 2017

Maman d'une BABI

Que la paix soit sur vous, Salam aleykoum. Je vous partage ici un article que j'avait écrit il y à un peu plus d'un an sur MM-blog. Il s'agit de mon témoignage à propos de ma princesse, ma BABI !

Maman d'une BABI



Salam aleykoum, bonjour, je suis Marina, maman d'une BABI de maintenant presque 5 ans et qui est très probablement ce qu'on appel une enfant précoce.

Voici mon petit témoignage qui je l'espère aidera des parents d'enfant comme la mienne si merveilleux et si intenses !

vendredi 14 avril 2017

La vérité sur le miel

Voici un autre article écrit initialement pour ahly magazine en 2015.






Le miel, ce nectar sucré fabriqué par les abeilles, aussi savoureux que sain, est sans aucun doute un atout santé. En est on si sûr ? Le miel est certes excellent à tout points de vue, mais savons nous ce que nous consommons vraiment lorsque nous achetons notre pot de miel sur les étals du supermarché ?

mardi 11 avril 2017

Mon premier potager bio

Comme c'est de saison, je vous partage un article que j'avait écrit pour ahly magasine en 2015 :

Mon premier potager bio

Vous rêvez de déguster vos propres légumes, vous aimez être connecté à la nature, ou vous avez simplement envie de tenter l'expérience. Que vous soyez en maison ou en immeuble, voici quelques astuces pour démarrer un petit potager chez vous.


Pourquoi un potager ?

jeudi 6 avril 2017

Téter ce n'est pas que pour manger !

Salam aleykoum, que la paix soit sur vous.
Wahou, j'ai eu un échange trop bizarre à la pharmacie ( Rhô pour une fois j'ai écris le mot bizarre sans faute du premier coups ... Salwa si tu me lis ;) ).

lundi 6 mars 2017

Notice d'utilisation de l'enfant ( sisi, j'ai osé ! )

Notice d'utilisation de l'enfant :

Félicitation vous venez de faire l’acquisition d'un enfant !

Merci de lire attentivement la notice avant utilisation.



Mise en marche :

Vous n'avez rien à faire l'enfant fonctionne tout seul, il acquerras de nouvelles capacités à chaque niveau que vous lui ferez atteindre. Pour cela référez vous à la rubrique entretien.

vendredi 3 mars 2017

Manger cru, c'est sérieux ?



L'alimentation cru, aussi appelée alimentation vivante, est à la mode. Véritable phénomène de mode ? Lubie absurde de quelques hurluberlus ou réel atout santé ? Nous allons voir quels intérêts présente ou non ce mode d'alimentation.



Petites définitions

Un aliment cru, ce n'est pas compliqué, c'est un aliment qui n'as subit aucune cuisson. Néanmoins il peut être déshydraté.
Le crudivorisme consiste à ne manger que des aliments cru et exclusivement des fruits, légumes et céréales.

S'il est vrai et indéniable que nous avons besoin d'aliments vivants pour notre équilibre, dois t’ont réellement les manger de manière exclusive ?

La médecine chinoise apporte une réponse à cela, cette médecine ancestrale, vielle de 5000 ans et qui rejoins sur de nombreux points la médecine prophétique, nous dit que la chaleur est importante à la digestion. Ainsi manger exclusivement froid serait plutôt néfaste. De plus les aliments crus nécessitant plus d'énergie pour être digérés ne nous permettraient pas réellement d'en assimiler toutes les vitamines et oligo-éléments. Ceci dit, les aliments perdent vraiment une grande partie de leurs éléments vitaux à la cuisson surtout lors des cuissons à haute température. Ainsi l'aliment cuit est dénaturé et présente bien moins d'avantages que l'aliment cru.

Mais que devons nous faire alors ? Manger cru ou cuit ?

Il est intéressant de noter que dans certains cas et dans une optique curative il peut être très bénéfique de passer à une alimentation exclusivement cru de manière thérapeutique. Certains médecins comme le Dr Jean Seignalet proposent d'ailleurs des régimes spécifiques. Son livre remarquable « l'alimentation ou la troisième médecine » insiste sur l'importance de l'alimentation pour prévenir mais aussi soigner certaines maladies dont des maladies graves et met l'accent sur le rôle majeur que jouent les aliments crus.

Sinon, un peu des deux serait sans doute l'idéal. Dans nos sociétés notre alimentation est principalement tournée vers la cuisson, parfois longue des aliments. Bien sûr cela leur confère un arôme souvent bien appréciable, et il sera pour la plupart bien difficile d'y renoncer … à juste titre mesdames et messieurs les gourmets !
Il serait donc possible de manger plus sainement sans se priver. Pour cela la première des chose est sans doute de revoir l'origine de nos produits de consommation bien sûr. Les produits industriels raffinés, gorgés de sucre et d'additifs doivent êtres limité au maximum et réservés aux plaisirs occasionnels autant que faire ce peut. Cela étant dit l'important serait donc de trouver un bon équilibre et de commencer simplement par introduire plus d'aliments crus dans notre alimentation quotidienne.



Comment introduire du cru dans ma vie ?

La cuisine asiatique est un excellent compromis qui propose un mode de cuisson idéal pour préserver les vitamines et oligo-éléments. Il s'agit de saisir les légumes et de les laisser croquants. Les légumes mi-cuits ont à la fois la chaleur bénéfique à la digestion et leurs nutriments préservés. Vous pourriez donc vous en inspirer ou même l'adopter ! Que ce soit occasionnellement ou de manière régulière.

Pour ce qui est du cru à proprement parlé, il est possible, comme cela ce fait dans certaines familles, de proposer systématiquement une salade à tous les repas, salade verte ou composée, place à vos envies il n'y a pas de limites. Certains légumes se prêtent bien plus aux crudités qu'ils ne laissent à penser, c'est le cas de la courgette ou de la betterave qui râpés crus en salade sont délicieux. Les choux vert ou rouge émincés finement avec des morceaux de pommes et de noix font une salade délicieuse.

Manger des fruits régulièrement et de préférence en dehors des repas ou environs 30 minutes avant ceux-ci, afin de les digérer correctement et de profiter pleinement de leurs bienfaits.

Ajouter des graines dans vos salades. En effet parsemer vos salades de graines et de graines germées tout particulièrement, apportera une touche de fantaisie, un goût savoureux et une source inestimables d'énergie.

Rendez vous compte que la germination permet à une toute petite graine de se transformer en une plante complexe, tout ce qu'elle recèle est donc concentré ( vitamines, enzymes, minéraux), mais il faut que la germination se mette en marche pour activer toutes ses réserves en dormance. Lors de la germinations les vitamines sont multipliées jusqu'à 1000 fois, ainsi les graines germées ont un pouvoir tonifiant, re-minéralisant et antioxydant.
Vous pourrez les faire vous même aisément à l'aide d'un germoir ou plus simplement en achetant des paillettes de germe de blé (par exemple) à saupoudrer sur vos salades, vous verrez c'est exquis !

La solution en or ce sont les jus frais !

Faits avec un extracteur ils sont un excellent palliatif pour tous ceux qui ne mangent pas assez d''aliments vivants, pour les fainéants ou ceux qui n'aiment tout simplement pas trop les crudités mais aussi pour tous ceux souhaitant améliorer leur santé.
Les extracteurs de jus permettent de séparer le jus des fruits et légumes de leurs fibres, sans lame ils préservent un maximum d'éléments nutritifs, vitamines, minéraux. Ils se démocratisent et sont de plus en plus abordables, on en trouve désormais de corrects pour une centaine d'euros, vous pourrez aussi profiter de soldes ou promotions pour vous en procurer un a bas prix. L'idéal étant de vous en procurer sans bisphénol A, mais on n'en trouve peu présentant cet avantage a un prix attractif.

Pour en revenir à nos jus, ils présentent en premier l'avantage de se digérer en 15 min environs, ne sollicitant pas une grande énergie pour ce faire, ce qui permet une absorption optimale de leurs nutriments. Faciles et rapides à faire vous pourrez élaborer toutes les recettes possibles et imaginables au gré de vos envies sans vous lasser, ce qui n'est pas négligeable.




Introduire les jus crus dans votre vie c'est profiter des avantages de l'alimentation vivante en limitant les contraintes qu'elle peut représenter pour certains et en ne modifiant pas trop vos habitudes alimentaires. L'idéal serait donc selon le Dr Norman W. Wolker de boire au moins 2 verres de jus frais par jour. Son livre « votre santé par les jus frais » est d'ailleurs une très bonne référence.

Les meilleurs jus sont les jus de légumes, ceux de fruits consommés en grande quantité créerait des désordres au vu des sucres qu'ils contiennent. Les jus de légumes quant à eux permettent de consommer cru des légumes que nous aurions beaucoup de mal à manger sans cuisson autrement. Concernant les jus de fruits vous pourrez cependant en consommer un peu mais aussi en intégrer à vos jus de légumes. Les jus verts sont considérés comme les meilleurs sur le plan sanitaire mais gustativement les novices peuvent avoir du mal, notez donc que certains considèrent la carotte et la betterave comme tout aussi intéressants et présentant un goût plus doux.

Quelques idées pour commencer 

le jus de carotte pour détoxifier l'organisme, nettoyer le foie, lutter contre le cancer et bien d'autre
  • le jus orange carotte est délicieux.
  • 3 pommes, 4 carottes, 1 morceaux de courge buternut, une poignée de groseille et cassis et une gousse de vanille, miam un régal
  • 2 tiers de betterave, 3 pommes, 4 carottes et une gousse de vanille, une petite douceur
  • choux vert et pomme pour déstocker les graisses et la cellulite
  • le jus d'épinards contre la constipation

Ne vous faites pas souffrir en vous infligeant des jus infâmes simplement parce que c'est bon pour la santé, ni en vous forçant à avaler des salades tous les jours alors que vous n'en pouvez plus. Faites vous plaisir tout en vous faisant du bien, allez y à votre rythme et piochés des idées ça et là, le net regorge de recettes crus simples et délicieuses. Plutôt que de passer du tout au tout et d'y perdre le goût, amorcez des changement progressifs de sorte à y prendre goût et plaisir pour vous offrir une meilleur santé incha'Allah.

Pour aller plus loin vous trouverez d'excellents articles sur internet, notamment les vidéos de Thierry Casasnovas de l'association régénère qui propose ses recette et partages toutes ses connaissances en matière de santé et d'alimentation. Néanmoins je ne cautionne pas tous ses propos, il y a à prendre et à laisser . Mais concernant les idées de jus vous serez servis !

Article originellement écrit pour ahly magazine





samedi 25 février 2017

Serviettes et protèges slips noirs

Pour plus de discrétion avec certains sous-vêtements. Mais aussi pour faciliter l'entretien et garder ses protections intactes optez pour le noir !

Protèges slip



Serviette

lundi 6 février 2017

Lot découverte

Pour découvrir ou faire découvrir les serviettes hygiéniques lavable.

Un mini lot comprenant une serviette jours, une serviette nuit et un protège slip. En cadeau 2 carrés démaquillants lavables.

Voici en photos ceux actuellement disponibles pour la petite somme de 23 euros hfdp.

 Nous pouvons en confectionner sur commande dans toute notre gamme avec les déclinaisons de couleurs et matières que vous souhaitez.

samedi 28 janvier 2017

Le bain enveloppé

Salam aleykoum, que la paix soit sur vous.

Le bain enveloppé est souvent utilisé en néonatologie pour les prématurés. Il s'agit d'envelopper bébé dans un lange avant de le plonger délicatement dans l'eau tiède ( 37°c).




Je ne sais pas vous, mais j'ai remarqué que mes bébés à la naissance on du mal avec les premiers bains.

lundi 23 janvier 2017

Pleurer d'amour ...


Pleurer d'amour ... je crois que c'est vraiment un sentiment maternel !







Regarder son tout petit, et sentir les larmes couler toutes seules, des larmes d'amour, de cet amour si fou, si profond, inconditionnel, permanent ...


Un amour qui nous transcende, nous submerge !


Alors à ceux qui pensent qu'il ne faut pas porter trop, câliner trop, bercer trop ... Peut on aimer trop ?
N'est il pas naturel de vouloir être pris dans les bras quand on à peur, quand on se sent seul ?


Un petit être qui viens d'un lieu où tout est béatitude, il ne ressent ni la soif, ni la faim, ni le froid ... Baigné de douceur extatique il naît en ce monde et expérimente la peur, la solitude, la faim, le froid, la douleur ... N'est ce pas le moindre réconfort que d'être bercé d'amour dans des bras accueillants ?



"Mon amour mon tout petit, je scrute tes yeux plongés dans les miens. Rencontre d'âmes je te découvre et t'aime sans fin. Je cherche à graver en mes souvenirs ton doux visage, pourtant j'oublierai pour laisser place je l'espère à d'autres souvenirs, à ton visage grandi. Mon doux petit ... Je veut vivre chaque instant, t'avoir là tout contre moi, sentir ton odeur, entendre ta respiration au creux de mon cou.


Mon trésor, tu m'as été confié, mais à tout moment tu pourrais t'en aller ... Non pas que tu sois malade, non, tu es vivant, et comme tout être, de ce fait tu peut mourir à chaque instant. Pourquoi passer à côté de moments qui pourraient alors me manquer ?


Comme avec tes sœurs, comme avec ceux que j'aime, comme avec ma vie ... je sais que rien n'as plus d'importance qu'ici et maintenant. Alors comment pourrais-je nous priver de ces si beaux moments qui passeront inévitablement ..."




dimanche 15 janvier 2017

Le maternage ou … ma bouée de sauvetage.


Portage, allaitement, cododo and co. C'est pour bébé, pour son bien être, selon moi dans la logique continuité de la grossesse, dans l'amour, avec mon ressenti. Parce que je fonctionne à l'instinct et que je ne sais pas faire autrement tout simplement.


mardi 10 janvier 2017

Les débuts de l'allaitement

Les débuts de l'allaitement.

Bébé viens d'arriver, première mise au sein, tétées de colostrum, montée de lait, échange de regard … mais aussi, parfois petits désagrément : cloques, crevasses, douleurs !

Les débuts de l'allaitement peuvent être idylliques, chaotiques ou simplement un petit peu compliqués. Je crois que la manière dont nous vivront les petits désagréments qui peuvent survenir dépendra aussi de la manière don nous les accueillerons.



Je vais vous parler un peu de mon expérience personnelle pour illustrer mes propos.