vendredi 11 novembre 2016

Eduquer ses enfants à une consommation consciente

Salam aleykoum, que la paix soit sur vous.

Je vous partage un autre article écrit pour ahly en 2014. Cet article, toujours d'actualité mérite de vous êtres proposé ici :



Nous vivons dans une société de consommation, tout s'achète, tout se vend, la publicité est omniprésente et l'obsolescence programmée nous pousse à l'achat. Les industries nous offrent pléthore de produits tous plus attrayants les uns que les autres.

Comment, dés lors nager à contre courant ? Il peu sembler difficile de perdre certaines habitudes mais l'idée de faire des économies tout en ayant un impact écologique peut être un excellent leitmotiv.
Voyons alors comment ré-apprendre à vivre avec l'essentiel , ce dont on à réellement besoin et non acheter par pulsion, désir, mode etc. Car finalement consommer n'est pas une fin en soit. D'ailleurs sait on encore ce qu'est l'essentiel ? Et comment faire pour inculquer cela à ses enfants ?

Une société de consommation

Dans notre société nous sommes en permanence sollicités par les publicités, que ce soit à l'extérieur, dans les magasins, ou encore chez nous à la télévision, sur internet, à la radio. L'incitation à la consommation est omniprésente et il peut sembler difficile d'y échapper. Le marketing est un art perfectionné qui sais nous faire envie, nous pousser à désirer ce don nous n'avons pas réellement besoins. Il suffit de voir le nombres d'articles supplémentaire dans le cadis alors qu'une liste avait été établi.
De plus, bons nombres d'objets sont désormais programmés pour devenir obsolète après quelques années d'utilisation. C'est ce que l'on nomme l'obsolescence programmée. Les téléphones portables sont sans cesses renouvelés bien qu’encore fonctionnels, les enfants désire des vêtements à effigie d'un personnage ou d'une marque car cela leurs octroie une appartenance.

Le constat peut rapidement être fait : nous consommons souvent suite à des besoins créés. Ainsi on s’aperçoit qu'il ne fait pas partie de la saine nature de posséder excessivement de biens. L'exubérance, l'opulence ne sont pas des valeurs morales, juste une satisfaction matérielle. De ce fait lorsque nous décidons de nous délester un peu, le déclic se fait souvent rapidement, étant plus en adéquation avec nos valeurs la démarche se feras en fin de compte de plus en plus naturelle.


L'essentiel c'est quoi ?

En fin de compte qu'est ce que l’essentiel ? Le nécessaire ?
Et bien il s'agit simplement de ce don vous avez réellement besoin pour vivre. Vous vous imaginez déjà faire un bon en arrière de plusieurs centaines d'années ! Mais rassurez vous il ne s'agit pas de cela. Il faut vivre avec son temps et tout un chacun ne se sent pas capable, ou ne désire pas vivre sans le confort moderne. Mais entre la consommation à outrance et la privation il y à un juste milieu. Pour le trouver il s'agit de se questionner. A t’ont vraiment besoin de ce smartphone dernier cri ou est ce une envie ? Est il nécessaire d'acheter des plats préparés régulièrement ? Les enfants sont ils réellement soucieux d'avoir des vêtements neufs, de marque etc. ?

L'essentiel c'est ce don vous ne pouvez vous passer pour vivre correctement , ce qui vous est réellement utile dans votre vie de tous les jours. Il y à un écart entre ce que nous croyons indispensable et ce qui l'est réellement. Par exemple on pense souvent à tord que les enfants on besoins d'aller dans des parcs d'attraction, faire un tas d'activités organisées alors qu'une balade en forêt, une sortie au parc feras tout aussi bien l'affaire.

Pour vous aider à voir ce que vous avez tendance à consommer sans besoin réel, faites un tri dans vos placards, voyez ce que vous n'utilisez pas, ou que vous utilisez par habitude et non par besoin. Débarrassez vous du surplus de vêtements notamment et cela serviras à d'autres qui sont dans le besoins.

Des astuces pour consommer moins.

Lorsque vous aurez ré-évaluez vos besoins vous pourrez, lors de vos achats changer vos habitudes avec quelques petites astuces simples.

Avant d'acheter quelque chose posez vous les question suivantes :


  • En ai-je vraiment besoin ? Pourquoi ?
  • Puis-je le trouver d'occasion ? Ou le fabriquer moi même ?
  • Si je dois l'acheter neuf puis-je le trouver chez un commerçant local, un artisan, un petit producteur ?
  • Quel est l'impact de ce que j'achète ? ( impact écologique, humain)

Friperies pour les vêtements, dépôts vente, magasins d'occasion, les alternatives aux supermarchés sont nombreuses et se répandent, renseignez vous, il y en as très certainement dans votre ville. On trouve aussi des boutiques d'occasion en ligne comme lafriperieducoin.com.

Pleins de possibilités s'offrent à vous : home-made, lavables ( couches, lingettes, protections intimes )Vous pouvez apprendre à faire par vous même, et cela est souvent assez simple. De nombreux sites internet propose des recettes que ce soit pour les produits ménagers ( lessives, nettoyant multi-usage etc. ) Les jeux pour les enfants, les décorations et bien entendu la cuisine. De plus il est tellement gratifiant d'avoir réalisé quelque chose de ses propres mains, cela peut aussi permettre de réaliser une activité avec les enfants qui seront ravis de participer.

De nombreux articles sur le sujet se trouvent sur le site MM-blog.

Vous pouvez aussi lire des ouvrage sur le sujet tel que : Vivre simplement pour Vivre mieux
ou la simplicité volontaire en 130 conseils pratiques
Le guide des décroissants
de Philippe Lahille
Sixième édition
Ed. Dangles – 128 pages - 10 € - EAN 9782703307921

Comment éduquer ses enfants à la simplicité ?

L'enfant est de manière inné un excellent imitateur. S'il observe une chose autour de lui, elle va progressivement devenir une norme pour lui. Le changement s'opère d'abords par les parents, si chez vous vous prenez l'habitude de ne pas acheter à outrance, sans tomber dans l'excès inverse qui est la privation, il y à fort à parier que cela devienne pour votre ( vos ) enfants une habitude.
Faire les choses par habitude, imitation, conditionnement c'est bien, mais il est important de pérenniser les actes et leurs donner du sens.
Comme nous l'avons vu fait de posséder plus que nécessaire n'est pas naturel, c'est induit par notre société, il seras donc assez facile à priori d'apprendre à l'enfant de rester sur cette saine nature ( fitra)

Si vous cultivez un équilibre dans vos choix de vie, de consommation, vos enfants ne se sentirons pas frustrez. Au contraire vous pouvez même leur apprendre à être fier de ne pas gaspiller les ressources que Dieu nous à confié, d'être raisonné, réfléchi dans ses achats, de ne pas se laisser duper par les lobbies et le marketing qui veut nous pousser à acheter toujours plus.

Expliquez leurs qu'à travers le monde des enfants vivent avec peu, une boîte de conserve ou un bâton se transforme en jouet ( d'ailleurs qui n'a jamais vu son enfants s'amuser bien mieux avec un bâton ou une boîte qu'avec le dernier jouet offert ? )

Il est intéressant de se positionner, de s'interroger ensemble, en famille sur notre place dans cette société, dans l'humanité et ce que nous souhaitons avoir comme impact. La première chose qui devrais nous venir à l'esprit est : qu'est ce qui seras le plus méritoire, le plus profitable de manière globale.



Vous l'aurez compris, il est tout à fait possible de vivre avec moins sans gaspiller ni se priver. Changer quelques habitudes pour être plus en accord avec ses valeurs, mais aussi car cela est finalement plus écologique et même plus économique !
C'est en se changeant soit même que l'on peut changer les choses, autour de soi, puis par extension dans le monde ! Car c'est grâce aux attentes nouvelles des consommateurs que de plus en plus d'alternatives voient le jour : marchés de petits producteurs, associations de troc etc.
Ce sont de tels changements qui contribuent à plus d'équité, une meilleure répartition des ressources et un impact plus faible sur l'environnement. Et c'est en apprenant ses valeurs à nos enfants que tout cela s'inscrit à long terme, car ce sont eux qui construiront la société de demain.