mardi 6 octobre 2015

Remèdes naturels pour maux de grossesse

Salam aleykoum, voici un article que j'avait rédigé sur MM blog et qui me semble utile de partager ici aussi :

Salam aleykoum, bonjour.


Toutes les mamans ou futures mamans savent que la grossesse n’est pas qu’une partie de plaisir. un tas de petits maux peuvent venir perturber cette période.Je vous propose quelques remèdes naturels aux maux les plus courant.


Nausées:
Contre les nausées des premiers mois, honnêtement, il n’y a pas grand chose à faire… Vous pouvez néanmoins tenter une infusion au gingembre. Dans un quart de litre d’eau, ajouter une demie ou une cuillère à café de gingembre frais râpé. Porter à ébullition, ôter du feu et filtrer. Vous pouvez sucrer avec du miel. Cette boisson a un goût légèrement piquant. À boire par petites quantités dans la journée, sans dépasser cinq tasses.
L’infusion de camomille allemande. Procéder comme pour le gingembre; pas plus de cinq tasses par jour.
Maux de tête:
Pour soulager les maux de tête, essayez l’infusion de saule blanc, que l’on trouve aussi en gélule. Mettre une cuillère à soupe de saule blanc dans un quart de litre d’eau froide, laisser frémir, retirer du feu, couvrir pendant dix minutes et filtrer. Peut être sucré avec du miel. Son goût est légèrement amer. Boire deux à quatre tasses par jour.
Vous pouvez aussi essayer les gélules de grande camomille ou partenelle. Suivre la posologie indiquée sur la boîte.
Infusion de tilleul.
À partir du deuxième trimestre, essayez de vous masser les tempes et la nuque avec une ou deux gouttes d’huile essentielle de lavande fine.

Mise à jour 2016 : Vous trouverez en cliquant sur le ce lien un article plus complet avec une recette d'infusion conre les maux de tête, l'infusion est compatible avec la grossesse: ici
Insomnies:
Camomille allemande, tilleul, lavande, passiflore: ces plantes sont classées par ordre croissant d’efficacité. Commencez par essayer la première; si cela n’est pas suffisant, passez à la seconde… Prendre le soir, avant le coucher, une tasse préparée avec une ou deux cuillères à café de plante infusée. Vous pouvez trouver la passiflore sous forme de gélule ou demander un mélange prêt à l’emploi sous forme de sirop ou de gélule à votre herboriste.
Brûlures d’estomac:
En traitement d’urgence pour soulager immédiatement, mettre une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau, bien mélanger et boire. Ce remède, vraiment très efficace (c’est le principe des pansements gastriques en pharmacie), vous soulagera presque immédiatement. Malheureusement, l’effet durera seulement quelques heures et une surconsommation de bicarbonate de soude peut accentuer un problème de rétention d’eau déjà existant, compte tenu de sa teneur en sodium (=sel).
Il vaut donc mieux prendre un traitement de fond. À vous d’essayer et de voir celui qui vous convient le mieux:
  • L’eau d’argile: Mettre dans un verre, chaque soir, avant le coucher, deux cuillères d’argile verte. Laisser reposer toute la nuit et boire l’eau le matin, à jeun, en laissant le dépôt au fond.
  • L’infusion de buchu ou barbe de maïs: Je recommande vivement l’usage de cette plante qui a d’étonnantes vertus et sera une alliée lors de votre grossesse! En plus de soulager les brûlures d’estomac en faisant effet au bout de deux-trois jours d’utilisation et ce, de façon durable, elle prévient les cystites et les soigne, prévient et traite les oedèmes, limites la prise de poids ( sans être miraculeuse non plus, bien sûr, la prise de poids étant en elle-même liée à la grossesse). Dans un litre d’eau frémissante, ajouter une poignée de barbe de maïs bio ou au moins cultivée sans pesticides. Retirer du feu, laisser infuser dix à quinze minutes et filtrer. Il est inutile de sucrer, c’est une boisson très douce ayant un léger arrière goût de maïs cru. Mettre en bouteille et consommer dans les quarante-huit heures, jamais plus d’un litre par jour. Se conserve au frais.
  • L‘infusion de camomille romaine: Mettre trois-quatre feuilles de camomille dans l’équivalent d’une tasse d’eau froide, porter à ébullition, retirer du feu, couvrir pendant dix minutes et filtrer. Peut être sucré avec du miel. Goût léger.
  • Le chlorure de magnésium: Réputé pour lutter contre la fatigue et divers maux, il sera un allié pendant votre grossesse (Lire à ce propos Les vertus du chlorure de magnesiumLe chlorure de magnesium pour faciliter l’accouchement ) Il semblerais, pour mon cas que sa consommation diminue fortement mes brûlures d’estomac.

Anémie:
Si elle est légère, prendre quatre à six gélules de Spiruline par jour; modérée, faire une ou plusieurs cure(s) de Floradix fer+plantes; sévère, associer les deux.
Privilégiez les aliments tels que le foie, la viande rouge, les crustacés, les lentilles etc… Diminuez votre consommation de thé et de café.
Carence en vitamine D:
Prendre des capsules d’huile de foie de morue ou de flettan (veillez à ce que l’enveloppe soit en gélatine végétale ou de poisson).
Attention : ne pas prendre plus d'une gélule par jours pour ne pas avoir d'excès en vitamine A ( présente dans l'huile de foie de morrue) ce qui serait mauvais pour le bon développement du bébé.

Il existe désormais des suppléments de vitamine D d'origine naturelle. Renseignez vous auprès de votre herboriste ou dans une pharmacie ou encore dans certains magasins bio.
Infections urinaires:
En plus de l’infusion de buchu, vous pouvez boire une infusion à base du mélange suivant: airelle, lavande et bruyère. En boire au moins un litre par jour.
Faire une cure d’extrait de pépins de pamplemousse ( 15 gttes, 2 à 3 fois/jour) et d’échinacée (2 à 4 gélules par jour). Lire à ce propos l’article sur antibiotiques naturels )
Prendre le matin, à jeun, une cuillère à café de vinaigre de pomme dilué dans un verre d’eau.
En homéopathie, vous pouvez voir avec votre homéopathe pour trouver un traitement adapté.
Mycoses:
Faire une cure d’extrait de pépins de pamplemousse et d’échinacée, comme indiqué plus haut.
Pour calmer, vous pouvez, ponctuellement (pas plus de trois fois, à au moins trois jours d’intervalle, et seulement à partir du deuxième trimestre), faire une fumigation: dans un bol d’eau bouillante, ajouter une goutte de chacune des huiles essentielles suivantes: tea tree, sariette des montagnes, lavande fine ou officinale.
Appliquer le soir, avant le coucher, cinq jours de suite, le mélange suivant: pour un yaourt nature (un vrai yaourt, pas une préparation yaourtière…), ajouter une cuillère à café de cannelle en poudre et une cuillère à café de gel d’aloe vera.
Appliquer des ovules d’argile, que l’on trouve sur internet ou en herboristerie.
Problèmes circulatoires (varices,jambes lourdes etc…):
Boire des infusions ou ampoules à base des plantes suivantes: ginko, marronnier d’Inde, hamamélis, vigne rouge.
Pour massage, mettre dans un flacon de 30ml d’huile de calophylle inophyle trente gouttes d’huile essentielle de lentisque pistachier. Appliquer sur les jambes quotidiennement, en massant des pieds vers le haut.
Pensez à surélever vos jambes dès que possible: allongée sur votre lit, surélevez vos pieds en plaçant un coussin sous le matelas.
Passez un jet d’eau froide sur vos jambes, des pieds vers le haut.
Vergetures:
Le secret est d’hydrater tous les jours, une à deux fois. Les meilleurs huiles pour cela sont celles d’argan, de germe de blé, de macadamia, de nigelle et de rose musquée. Dans l’idéal, il faudrait les utiliser en association. Ces huiles étant précieuses et coûteuses, je propose sur mon blog un mélange tout prêt
avec des huiles biologiques, pour ne pas avoir à les acheter toutes.
En interne, faire une cure d’huile de bourrache que vous trouverez sous forme de gélules. Préférez-les d’origine biologique et pure, vérifiez bien! Quant à l’enveloppe, assurez-vous qu’elle soit végétale ou de poisson.
Constipation:
Mangez des fruits secs, en particulier des figues et des pruneaux. Le jus de pruneau est généralement recommandé.
Mettre dans un verre d’eau, une ou deux cuillères à café de graines de psyllium et de lin; laisser macérer une nuit et boire l’eau.
Même si vous faites déjà une cure de chlorure de magnésium, vous pouvez ponctuellement en boire un verre entier pour traiter la constipation ou une grippe, par exemple.
Préparation à l’accouchement:
En plus de la préparation que vous avez choisie, je vous invite à consulter un ostéopathe et un homéopathe incha’Allah.
Pensez aussi à l’acupuncture pour déclencher l’accouchement en cas de dépassement du terme ou même simplement pour aider le corps à se préparer à l’accouchement en fin de grossesse. Dans l’idéal, adressez-vous à un acupuncteur habitué à travailler avec les femmes enceintes ou même à une sage-femme libérale qui pratique l’acupuncture.
En phytothérapie, il est recommandé de consommer régulièrement au cours de la grossesse et, quotidiennement au cours du dernier trimestre des feuilles de framboisier en infusion pour tonifier, assouplir et préparer l’utérus.
Le dernier mois, et en aucun cas avant, consommer quotidiennement des infusions de sauge et de framboisier.
La verveine pourra aussi être consommée en fin de grossesse, ainsi que l’achillée millefeuille et l’ortie. D’ailleurs, la soupe aux orties est délicieuse: porter à ébullition cinq-six pommes de terre, un gros oignon, deux belles poignées d’ortie et, éventuellement, une ou deux poignées d’oseille. Saler, poivrer et mixer le tout. De par sa richesse en silice, l’ortie soulagera aussi les désagréments articulaires liés au surpoids de fin de grossesse. L’ortie est aussi riche en fer.
Je vous recommande aussi de faire des massages du périnée avec de l’huile de germe.
Les plantes interdites pendant la grossesse:
  • cobosh bleu (caulophyllum thalictroides), sauf prescription homéopathique
  • hydraste du Canada (hydrastis canadensis), sauf prescription homéopathique
  • genévrier (juniperus communis)
  • menthe pouillot (mentha pullegium)
  • mille-feuille (achilea millefolium), sauf le dernier mois
  • sauge (salvia officinalis), sauf le dernier mois
En général, il est préférable de limiter l’utilisation des plantes médicinales à une durée de trois semaines, de faire une pause d’une semaine avant de reprendre le traitement; sauf certaines dont le buchu (zea mais) ou la feuille de framboisier qui peuvent être utilisées tout au long de la grossesse.
Quant aux huiles essentielles et leur utilisation pendant la grossesse, vous trouverez les informations sur leur autorisation ou non sur le site de Danièle festy.
Celles que je propose ici, utilisées comme je le décris, sont sans danger. Par mesure de précaution, elles sont cependant toutes interdites lors du premier trimestre.
Votre meilleur allié étant Allah subhanu wa ta3ala, remettez-vous en à Lui al Karim et invoquez-Le!
Enfin, il est très important, je pense, de se préparer et d’accepter que ces maux sont inhérents à la grossesse. Vous pouvez lire, à ce sujet, l’article Ô joies de la grossesse.
Qu’Allah facilite à toutes la grossesse, l’accouchement et l’éducation amine.
- See more at: http://www.materneravecungrandaime.com/remedes-naturels-pour-maux-de-grossesse/#sthash.4JegENTk.dpuf