mercredi 14 mars 2012

Instinct

Dans notre société les femmes et les hommes on pris l’habitude de se voir dicter leur comportement. Ce qui est juste est ce qui correspond à la norme édicté par la société.

Écouter ce que l’on ressent, son instinct, n’est plus admis comme étant une chose courante et normale. Au contraire tout nous pousse à douter de ce que l’on ressent. On fait taire notre instinct et on va demander aux personnes référentes ce qu’il est juste de faire/penser.
Cela est valable dans de nombreux aspects de nos vies. Notamment concernant la grossesse, l’accouchement, l’éducation.


Une mère occidentale ne va pas se fier à ce qu’elle ressent mais à ce qu’une équipe médicale lui dicte.
Si une mère a le sentiment qu’il est juste et normal que son bébé dorme avec elle, elle ne va pas écouter cela, mais plutôt les médecins qui lui disent que ce n’est pas sain pour le développement de son enfant.
Hors, pourquoi l’avis de ce médecin extérieur à la relation mère/enfant, étranger au bébé, serait plus légitime que le sentiment de sa mère qui elle est en lien étroit avec son petit ?

En islam une parole ressemble à ce qui suit : le cœur sait le haram et sais le halal.
Cela signifie qu’au fond de nous on sent, on sais quand ce qu’on fait est juste ou ne l’est pas. Quand ce que l’on fait est un mal on le ressent, on est mal a l’aise. A l'inverse notre coeur est en paix lorsque ce que nous faisons est juste.

Et pourtant cet instinct est aujourd’hui complètement faussé et on peut voir des personnes douter d’un comportement très sain, non pas parce qu’elles s’écoutent mais parce qu’elles écoutent leurs peurs accrochées a ce qu’elles on entendu depuis toujours [ il faut laisser pleurer son bébé, si on le porte trop il va être capricieux, on va en faire un enfant roi etc. Mais aussi dans la vie de tous les jours : la femme dois s'affirmer ( sous entendu agir comme bon lui semble, pour ELLE, négligent tout le reste y compris ceux qui partage sa vie ) ]

Pourtant dans certaines sociétés les personnes savent écouter leur instinct et s’y fier. Nul doute qu’Allah ( Dieu ) a mis en nous un instinct fiable.
Depuis toujours j’ai eu la chance d’être poussée à m’écouter, ainsi quand je suis tombée enceinte et plus tard quand ma fille est née, j’ai simplement suivie mon instinct.
Je pense que c’est cela qui a fait que bien qu’il s’agisse d’une première grossesse, et bien que j'ai eu auparavant des idées reçu, elles se sont estompées d’elles même et il m’a semblé évident de choisir un accouchement naturel.

Lorsque j’était enceinte je pensait que comme toute jeune mère j’aurai des appréhensions, je serai parfois pas tout à fait à l’aise dans les gestes quotidiens avec mon bébé.
Et pourtant quand ma fille est née, tout me semblait simple, naturel, c’était une évidence et facile. Même s’il y a des moments de fatigue je sais toujours trouver le comportement adéquat avec elle, je tâtonne un peu, parfois, mais généralement je m’écoute, je l’écoute et c’est ça, c’est juste.

Jusqu’à maintenant j’ai toujours écouté mon instinct et je ne me trompe pas. On me dis que je suis sereine et que ça se ressent sur ma fille, qu’on ne dirais pas que c’est mon premier enfant.
Mais je crois que c’est juste parce que je ne me pose pas 36000 questions, je ne vais pas chercher de réponses dans les livres écrits par des personnes inconnues, il m’arrive d’en lire mais je ne me fie pas à cela pour trouver comment agir avec mon enfant.
Je pense et je suis persuadée depuis qu’Allah a mis une vie en moi, qu’Il a aussi mis en chacune de nous, et même en chacun, tout ce qu’il faut pour faire ce que nous avons à faire. Les réponses sont en nous et pas a l’extérieur.

Allah, s’Il nous a créés pour être mères, c’est que nous avons tout ce qu’il faut en nous même pour l’être et notre enfant si nous savons l’écouter, sais ce don il a besoin, il suffit alors d’y répondre, sans plus ni moins.

Le but ici n’est pas de faire culpabiliser les mères qui ne se sont pas écoutées, qui on des doutes, mais plutôt de les inviter à se faire plus confiance et à écouter leur instinct.
Quand vous sentez ce petit truc en vous qui vous dit que vous sentez que c’est comme ça qu’il faut faire, ou que le problème viens de là ! Suivez cette piste en premier. Et si cela n’apporte vraiment rien alors rien n’empêche ensuite d’aller chercher conseil à l’extérieur.
Mais je suis persuadé qu’en étant un peu plus a l’écoute de ce que l’on sent, de ce que l’on ressent, et d’en tenir compte, de ne pas le refouler, nous pourrions trouver par nous mêmes bien des solutions à nos problèmes et éviter bien des maux incha’Allah.

Alors faites confiance à votre instinct, de mère, de femme, de croyante soumise au Vivant. Et les hommes aussi, sachez écouter ce que vous ressentez au plus profond de vous car il y à de fortes chances pour que ce soit juste et ce dans bien des aspects de nos vies.